Vous êtes ici : Accueil > Actions et Projets > Spectacle Harcèlement : les élèves réagissent
Publié : 8 décembre 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

Spectacle Harcèlement : les élèves réagissent

 

Retour sur la représentation théâtrale intitulée Harcèlement, donnée jeudi 16 novembre,pour les élèves de cinquième et quatrième.

Suite au spectacle, les élèves de Madame Rousseau, professeure de lettres, ont réalisé une production écrite exprimant leurs réactions et leurs émotions . En voici quelques extraits.

 

 

 

 

 

L’histoire racontée se passe de nos jours dans un collège tout à fait ordinaire. Valentin est un nouvel élève, il essaie de se faire des copains. Mais ses goûts et son comportement déplaisent à Bastien et Karim qui lui font subir des brimades et des violences. Personne ne comprend pourquoi Valentin est de plus en plus en retrait, éteint ... ni ses parents, ni ses professeurs, ni le principal... mais les autres élèves, eux, savent très bien ce qui se passe.

« Au fur et à mesure de la pièce, j’ai ressenti une boule au ventre car cela m’a fait penser à des choses de la vie réelle que j’ai déjà vues. » Lenny

« A certains moments nous étions amenés à sourire pour cacher un malaise, à d’autres, nous éprouvions de la colère envers les « agresseurs », ou encore nous avions envie de crier aux parents les problèmes de Valentin, leur fils. Le harcèlement, faut en parler, sinon ça va continuer. » Lili-Jeanne

« J’ai ressenti de la peine car voir comment la personne harcelée se faisait humilier, racketter, insulter, c’est triste. » Mathéo

« Le harcèlement, c’est comme une boule de neige en haut d’une montagne, plus elle descend, plus elle grossit. Le harcèlement, si on ne l’arrête pas, ça ne se fera pas tout seul. » Nasuh

« J’ai trouvé cette pièce violente. » Mélody

« Si on ne parle pas c’est le harcèlement qui prendra le dessus ! » Coralie

« Il faudrait se mettre à la place de la victime au lieu de lui faire du mal. Cette pièce fait réfléchir. Elle est faite pour tout le monde car le harcèlement n’est pas présent que dans les collèges. Le harcèlement est grave, il faut en parler. » Manon

« En définitive, tout le monde participe au harcèlement car personne n’intervient face aux actions produites. » Norah

« Cette pièce m’a touchée … , surprise quand Valentin s’est emparé d’un couteau, choquée qu’on puisse en venir à un tel point. J’ai aussi ri car la pièce était légèrement humoristique et pourtant si cela nous arrive dans la réalité on ne rigole pas. » « Cette pièce a pu faire passer le message plus ou moins à certaines personnes qui ont été ou sont harceleurs. » Audrey